Berserk : Acte I – Les acteurs principaux de la saga

Posted by Lionel - in ACTUALITES - No Comments

Berserk (manga)

1

Berserk (ベルセルク, Beruseruku) est un manga de dark fantasy de Kentaro Miura. Il est prépublié depuis 1989 dans le magazine Young Animal de l’éditeur Hakusensha, et 37 volumes sont sortis en mars 2013. Le rythme de sortie de chaque tome est long car l’auteur précise qu’il porte un intérêt tout particulier au soin des détails de chaque planche. La version française est éditée par Glénat et 36 tomes sont sortis au 2 janvier 2013.
Le manga a été adapté en série d’animation de 25 épisodes entre octobre 1997 et mars 1998 par le studio OLM. Une trilogie de films d’animation produite par Studio 4°C est sorti entre 2012 et 2013.

Étymologie

Chez les Vikings, les Berserker sont des guerriers inspirés d’une rage divine.
L’adjectif berserk existe encore de nos jours en norvégien, par exemple dans l’expression en berserk viking, « un guerrier forcené ». « En berserk man », c’est un homme frénétique, voire un amok ; ainsi qu’en anglais où il se traduit simplement par « fou furieux ». Ce côté « forcené » peut être inspiré par un dieu, mais aussi provenir d’un désir de vengeance tellement violent qu’il ôte tout sentiment à celui qu’il affecte. Certains fantômes nordiques sont des berserkir.
Pour une possible source d’inspiration de ce titre, voir la page Berserker. Le dessinateur cite également les romans d’heroic fantasy de la série Guin Saga comme des ouvrages influençant son œuvre.

Univers de Berserk

Le manga comme la série animée se déroule dans un univers médiéval fantastique, avec quelques éléments inspirés du XVIIIe siècle (les costumes de Griffith devenus comte évoquent vaguement ceux de Lady Oscar), voire de la culture mormone du XIXe siècle le costume du « noble » qui a enlevé Casca peut faire penser à ceux des mormons de The Scarlett Letter de Nathaniel Hawthorne). Cependant, au niveau des techniques militaires, divers éléments font penser à une action se déroulant dans une période similaire à celle du milieu du Xve siècle : l’utilisation des trébuchets et de canons primitifs sur les champs de bataille, l’absence d’arquebuse et la fin d’une guerre centenaire entre les royaumes de Midland et Tudor qui n’est pas sans rappeler la guerre de Cent Ans.

Les protagonistes de l’histoire sont Guts (personnage principal), un jeune mercenaire à la vie massacrée avant de l’avoir commencée, et les membres de la Troupe du Faucon qui le recueillent : Judo, Rickert, Pippin, Casca (la fille de l’équipe) et surtout, Griffith, un personnage extrêmement ambigu qui fascine ses pairs. Possesseur d’un pendentif appelé « Béhélit » ou « l’Œuf du Conquérant », Griffith est ainsi animé d’une ambition surnaturelle. La série animée (retraçant une partie de l’histoire des tomes 1 à 13 du manga) débute par un flash-back qui durera tout au long des 25 épisodes : il s’agit de l’histoire de la rencontre de Guts, héros tourmenté, et de Griffith, chef de la Troupe du Faucon, une bande de mercenaires à la solde du royaume de Midland. De cette rencontre naîtra une amitié ambiguë, mais néanmoins efficiente : la présence de Guts, guerrier à l’épée démesurée, se révélera vite indispensable à l’ambition du jeune Griffith, bretteur et tacticien hors-pair. L’anime est ainsi le récit de l’ascension et de la chute de la Troupe du Faucon, et de la relation entre Guts et Griffith, particulièrement complexe, entre relation d’intérêt (Griffith utilise la force de Guts), respect mutuel (les deux se considèrent mutuellement en tant que soldats), et affection profonde (chacun a besoin de la présence de l’autre de façon inexplicable).
Particulièrement crue, la série animée l’est pourtant moins que le manga qui se montre sans concession dans sa façon de présenter les choses : la religion, la pédophilie, l’infanticide, l’inceste, le viol et les nombreux massacres renvoient une image particulièrement sombre de l’âme humaine, dont Griffith est à ce titre le plus parfait représentant. En filigrane apparaît donc une réflexion sur l’homme, partagée entre sa monstruosité (les monstres étant une représentation physique de la part d’ombre qui sommeille en chaque homme), sa violence (le monde de berserk est un monde ravagé par plusieurs guerres), son ambition (illustré à merveille par le rêve et le machiavélisme de Griffith), ses désirs (notamment sexuels), et la volonté inhérente à tous de rechercher à faire le bien, et ce parfois au détriment des autres.

Personnages

Guts (Berserk)

2

Guts est le personnage principal du manga et de la série animée Berserk. Aussi appelé (selon l’oreille des spectateurs et/ou des commentateurs) Gatsu, Gatts…
En anglais, guts signifie « tripes », « entrailles ». Ce nom fait référence aux circonstances impitoyables de sa naissance, extirpé des entrailles de sa mère morte pendue à un grand arbre pour s’échouer dans une mare de sang et de chair, avant d’être recueilli par Sys, la femme du chef d’un groupe de mercenaires. C’est aussi une référence à une expression populaire anglaise sur le fait d’être courageux (to have guts, littéralement « avoir des tripes »).
Ce personnage fait très certainement référence à Götz von Berlichingen, dit « Gottfried à la main de fer », mercenaire et chevalier allemand du XVIe siècle, connu pour avoir porté, à la suite de la perte d’une de ses mains, une prothèse métallique fonctionnelle. Inutile de dire que le nom en est également fortement inspiré.

Son enfance

Sa vie commence mal puisqu’il est né d’une morte, pendue à un arbre. Il est alors recueilli par Sys, la femme du chef d’un groupe de mercenaires, qui meurt de la peste alors que Guts n’a que 3 ans. À 6 ans, il accompagne son père « adoptif », Gambino, chef des mercenaires, sur les champs de bataille et s’entraîne dur au maniement de l’épée. Cependant, Gambino le maltraite et pense, comme les autres mercenaires, qu’il porte malheur (car né d’une morte). Doté d’une force surprenante grâce à un rigoureux entraînement personnel, il participe à sa première bataille à l’âge de 9 ans et y tue son premier adversaire. Le soir de la bataille, Gambino « vend » Guts à un de ses mercenaires, Donovan, qui le violera. Un peu plus tard, alors que les mercenaires de Gambino attaquent un convoi de réfugiés, Guts profite de la confusion pour se venger de Donovan en lui tirant un carreau d’arbalète dans le cœur. Malgré les dires de Donovan, Guts ne veut pas croire que son père l’ait vendu. Deux ans plus tard, Gambino, ivre, tente de tuer Guts parce qu’il est, selon lui, responsable de ses malheurs (entre temps, Gambino se fit amputer d’une jambe, devenant ainsi une charge pour le groupe) et révèle que c’était bien lui qui l’avait vendu. De plus, il lui dit clairement qu’il ne vaut pas mieux qu’un chien, étant donné qu’un chien obéit et n’apporte pas de malheur. Choqué par cette révélation, Guts tue malencontreusement Gambino et doit fuir, pourchassé par les autres mercenaires. Il est finalement rattrapé, blessé par un carreau d’arbalète, et tombe du haut d’une falaise. Les mercenaires cessent alors les recherches, convaincu que Guts est mort. Bien que gravement blessé, il survit et est récupéré par des voyageurs.

Au sein de la Brigade du Faucon

Guts continue sa carrière de mercenaire et finit par être engagé après quelques déconvenues par un groupe nommé la « Bande du Faucon » : il est en effet battu par leur chef, Griffith, à qui il jure ensuite obéissance.
Griffith, dont l’ambition est sans limite, est persuadé que Guts est celui qui lui permettra de se hisser au sommet. En effet, Griffith, qui désire créer son propre royaume, a besoin d’un homme dont la force égale la sienne, Guts sera donc celui-là.
Guts enchaîne les victoires avec la Bande et finit par s’accommoder de cette vie en communauté. Il finit également par se réconcilier avec Casca qui considère qu’il faisait dévier Griffith de son but et lui en voulait pour cela. Guts et la Bande sont finalement adoubés chevaliers après la victoire contre l’Empire du Tudor, contre qui le Midland était en guerre depuis cent ans.
Guts décide toutefois de quitter les Faucons, les conseils de Zodd et ses propres sentiments lui disant de s’éloigner de Griffith. Celui-ci ne l’accepte pas et défie à nouveau Guts en duel, mais est battu.
Guts part donc du groupe, mais en apprenant que son ancien ami est capturé par le Roi, il rejoint à nouveau la Bande, désormais menée par Casca et ira le libérer, non sans avoir massacré la troupe des Bakiraka et celle de Wyald au passage.
Malheureusement, le Griffith qui sort des geôles du Roi n’a plus grand-chose à voir avec le Faucon d’autrefois, meurtri dans la chair et dans l’âme, il est complètement désespéré et ni Guts ni Casca n’arrive à le réconforter. La Bande trouvera finalement sa fin quand Griffith, acculé, libérera le pouvoir du Béhélit et l’offrit en sacrifice. Guts et Casca furent les seuls survivants (Rickert également du fait qu’il n’était pas avec la bande à ce moment-là), mais à quel prix ? Guts perdit son bras gauche, son œil droit et hérita d’une rage incommensurable contre son ancien ami ; Casca, elle, perdit la raison après son viol par Femto.
Désormais, Guts ne songe plus qu’à une chose : Griffith et comment se venger de lui. Il finit par être rejoint par l’elfe Puck, puis plus tard par Isidro, Serpico et Farnese, Schierke et bien sûr Casca.

Personnalité

Guts est donc présenté d’emblée comme un foudre de guerre impitoyable. Il s’agit d’un personnage très marqué par son enfance et par la violence ambiante dans laquelle il a vécu et dans laquelle il continue de vivre. Pour lui, le mercenariat et le combat font partie intégrante de son être et force est de constater qu’il ne sait rien faire d’autre.
Mais bien plus que cette empathie naturelle avec le combat, Guts est un personnage possédant une colère et une rage inexorable, rage qu’il tente d’enfouir au plus profond de son cœur pour ne pas faire du mal à ses proches, mais qui ressort immanquablement tôt au tard.
Par facilité, Guts est donc un personnage très solitaire. Après la victoire de la Bande du Faucon lors de la Guerre en Midland, il s’éloigne délibérément des seuls camarades qu’il n’a jamais eus, abandonnant Casca, Judeau et Griffith. Mais malgré tout, Guts n’arrive pas à évoluer seul, et c’est d’ailleurs l’origine de sa haine envers son ancien chef et seul vrai ami. Lorsque Puck se décide à le suivre, bien qu’il le menace de le tuer ou affirme qu’il n’a pas vraiment voulu le sauver, il ne peut le laisser s’éloigner. Une fois rejoint par Farnese, Serpico, puis Schierke, il se sent vraiment bien, avec des gens sur qui il peut compter et qui croient en lui, car il retrouve avec eux cette chaleur et cette camaraderie qu’il avait perdu.

guts

La Dragonslayer et l’Armure du Berserker

3

La Dragonslayer (litt. Pourfendeuse de Dragon) est l’immense épée de Guts. Selon la légende, un roi désirait une épée si puissante qu’elle serait en mesure de tuer un dragon et passa alors commande de cette lame à Godo, le meilleur forgeron de l’époque. Godo forgea donc une monstrueuse épée ayant ce potentiel. Mais elle était si lourde et si imposante qu’aucun soldat ne parvint à la manier. Le roi prit cette création pour une insulte et bannit le forgeron et son épée. Guts met finalement la main dessus lorsqu’il se bat contre un apôtre chez Godo. En effet, sa propre épée se casse et l’apôtre le lance dans la pièce où est cachée la Dragonslayer. Celle-ci en main, Guts met en pièces son ennemi. Cette arme est probablement la marque de fabrique de Guts. Selon les différents observateurs, la Dragonslayer ressemble davantage à une plaque de fer, qu’à une épée. Un peu plus tard, Schierke remarque que l’arme exhale une aura de mort et qu’elle est proche d’une lame démoniaque. Parce que la Dragonslayer a abattu un grand nombre d’apôtres, elle s’est imbibée de leur sang surnaturel, et est en quelque sorte devenue leur Némésis, à tel point que cette lame est capable de trancher les créatures surnaturelles les plus puissantes et de dévier des coups et des attaques qui briseraient les murs d’une forteresse sans subir aucun dommages.
L’armure du Berserker apparaît assez tard dans le manga (tome 26), c’est un cadeau d’adieu de Flora à Guts. Cette armure était autrefois la propriété du Skullknight et c’est lui qui a désiré voir Guts la porter. L’armure est très résistante bien sur, mais elle permet aussi des actes surhumains. En effet, si le porteur ne se maîtrise pas mentalement, la puissance maléfique de l’armure prend le dessus et décuple la puissance de son porteur au prix d’intenses douleurs et d’une certaine perte de contrôle. Lorsque Guts est pris d’une rage incontrôlable, le casque de l’armure se rabat, symbole du côté sauvage et de la violence aveugle du guerrier (le casque a d’ailleurs l’allure de la tète de la Bête, le démon intérieur de Guts). Lors de durs combats, l’armure anesthésie son porteur, ce qui lui permet de se battre plus longtemps, mais au péril de sa vie, puisqu’une fois l’effet stoppé, le porteur peut mourir d’épuisement (s’il a trop poussé le combat) ou d’une perte de sang trop importante. Une fois activée, l’armure permet à Guts de se battre sans se fatiguer, mais c’est à double tranchant. De plus, l’armure a tendance à faire remonter les sentiments et émotions les plus noires à tel point qu’elle change radicalement la perception du monde extérieur aux yeux du porteur qui ne voit qu’ombres menaçantes et bêtes difformes, ce qui le pousse à attaquer à vue toute menace.
Seul Schierke est capable d’atteindre la conscience de Guts qui est protégée par une rune de protection apposée par la Sorcière Flora pour protéger son Être de la tourmente incessante de haine et de peur qui habite l’armure. De ce fait, elle peut ramener Guts dans un état conscient où il contrôle partiellement les pouvoirs de l’armure, cela au prix d’un immense épuisement physique pour Schrieke.

4

Griffith (Berserk)

5

Le prénom « Griffith »

Le prénom « Griffith », très fantasy, évoque le griffon des légendes (Griffin en anglais); dans l’épisode 10 du dessin animé, cette référence fait sens puisque l’entretien entre Griffith et la princesse Charlotte, au cours duquel Griffith révèle sa conception du « rêve » et de l’amitié, se déroule au pied d’une fontaine sculptée en forme de griffon. Le Griffon étant une chimère, cela laisse présager que les fameux « rêves » de Griffith ne sont aussi que chimères.

La personnalité de Griffith

Dans l’anime comme dans le manga, Griffith est le fondateur et commandant de la Brigade des Faucons, la troupe de mercenaires qui accueillera Guts (bien qu’à la base il s’agit plus d’un groupe de bandits). Génie de la guerre et de l’épée, agile et gracieux, charismatique, doté d’une beauté androgyne surhumaine, Griffith constitue l’un des grands mystères de l’œuvre et avec Guts et Casca, un des piliers de Berserk.
Dans l’épisode 12 de la série (volume 7 du manga), Casca décrit parfaitement l’ambiguïté du personnage en opposant le « vrai » Griffith, au cœur pur et au sourire d’enfant, à un Griffith « corrompu », qui se révélerait plus nettement au contact de Guts. En fait, le flash-back de Casca révèle que cette « corruption » remonte déjà aux débuts de la Brigade des Faucons. Griffith est un personnage altruiste, animé par l’idéal du « rêve » auquel chaque homme digne de ce nom devrait consacrer sa vie, mais également dévoré par l’ambition liée à la réalisation de ce rêve qu’il veut atteindre – sans doute sous l’influence de son pendentif, le Béhélit qu’une vieille femme lui aurait « confié » à l’âge de 9 ans (mais cela est remis en question par les dires de Zodd, qui annonce à Guts que le Béhélit est lié à son destin et qu’il est une part de lui qu’il ne pourra jamais perdre). Griffith est animé d’un noble sentiment (accomplir son rêve, à savoir fonder son propre royaume), mais le chemin qu’il doit prendre pour réaliser son rêve n’est pas aussi innocent que ce dernier, et cela le fait souffrir (il est tiraillé entre deux choix : ne plus faire de morts — ce qui revient à mourir brisé, sans rêves — ou continuer son chemin vers la réalisation de son rêve).
Dans le volume 9, il est totalement détruit par le départ de Guts et ne sait plus quoi faire. En effet, le jour où il vit pour la première fois ce guerrier invincible, les premiers mots qui lui vinrent aux lèvres furent « Je te veux ». Peut-être par réelle attirance, très certainement par ambition, Griffith n’avait jamais su se passer de son meilleur guerrier et ami. Précipitant maladroitement l’accomplissement de ses plans, il a la mauvaise idée de consommer son flirt avec la princesse Charlotte, déclenchant la colère du Roi. Il est ensuite arrêté et torturé pendant un an mais finit par être libéré par les Faucons. L’année de torture a laissé des marques : écorché, muet et privé de ses membres (après s’être fait sectionner les tendons), il fait peine à voir. La Brigade et en particulier Guts et Casca sont fous de douleur et de rage (surtout le premier) de voir leur ami et chef réduit à un état si misérable. Comprenant que ses ambitions sont brisées et qu’il inspire à présent de la pitié à ceux qui l’adoraient, il prend la fuite.

Le destin de Griffith

Finalement, le « bon » Griffith de la Brigade du Faucon devient un adversaire de Guts. Le Béhérit convoque en effet l’Éclipse et les God Hand, qui lui offre son ascension, en sacrifiant ce qu’il a de plus cher : la troupe du Faucon, dans son intégralité. Ainsi disparaissent presque tous les soldats qui composent cette glorieuse armée, dévorés par les démons. Griffith, auparavant brisé et sans force renaît sous l’apparence de l’ultime God Hand : Femto. Après son ascension, il blesse Guts en compagnie des nombreux démons, l’éborgnant et lui sectionnant le bras droit, et en profite également pour violer et détruire psychologiquement Casca sous ses yeux. L’image du viol et du massacre de la troupe restera « imprimée » sous la paupière de l’œil borgne de Guts.
Depuis, Griffith/Femto est l’ennemi juré de Guts qui s’est résolu à tout faire pour se venger de lui. Il continue d’ailleurs de l’appeler par son ancien nom.
Plusieurs années après les évènements de l’Éclipse, et le début de la chasse que mène Guts, un nouveau sacrifice à grande échelle comme le fut le massacre de la troupe du Faucon se déclara, sur la terre sainte d’Albion. Au pied de la tour d’Albion, contrôlée par les armées religieuses, étaient amassés de nombreux réfugiés, fuyant la misère s’étant installée dans le royaume de Midland. La peste, la famine, les Kushans, tout cela était arrivé après la disparition de Griffith. Durant cette période de crise, les habitants firent un rêve étrange. Ils voyaient le monde tel qu’il était : embourbé dans sa misère, recouvert d’un ciel noir. Mais un faucon de lumière arriva, transperçant le ciel, et ramena la lumière sur le monde. Ce fut la prophétie du Faucon de Lumière. Et l’un des passages de cette prophétie fut la réincarnation de Griffith dans le monde réel.
Le sacrifice fut simple : toutes les personnes se trouvant à Albion. Les réfugiés ainsi que les armées religieuses furent happés par une marée de démons, la tour s’écroula. Griffith naquit dans un apôtre en forme de Béhérit, à partir du corps de l’enfant de Guts et Casca (que l’apôtre avait avalé quelque temps plus tôt). À son éveil, Zodd l’immortel se trouvait devant lui. Ce dernier s’inclina devant son maître, et tous deux partirent en volant.
Plus tard, Guts rencontra une nouvelle fois Griffith, chez Godo. Ironie du sort, ils se rencontrèrent dans le cimetière dédié à la troupe du Faucon, que Rickert a fabriqué en forgeant des épées, servant de tombe. Griffith voulut rencontrer une nouvelle fois Guts pour s’assurer que celui-ci ne lui ferait plus perdre de vue son rêve et qu’il pourrait le sacrifier sans état d’âme, ce qui fut le cas.
Par la suite, Griffith réunit une armée d’Apôtres, qu’il nomma Troupe du Faucon. Il libéra progressivement le Midland du joug de l’armée Kushan, et rencontra même le Pape. Ce dernier s’étala littéralement sur le sol en signe de soumission quand il vit Griffith, qui devient aux yeux de tous l’homme de la prophétie du Faucon de Lumière. Il libéra également la princesse Charlotte, désormais Reine de Midland, qui déclara la Troupe du Faucon armée régulière du Midland.

6

Casca (Berserk)

7

Casca (キャスカ, Kyasuka) (parfois orthographié Caska) est le personnage féminin principal du manga Berserk.
Elle fait partie de la Brigade des Faucons, menée par Griffith, dont elle est le second officier après lui. Elle a la réputation d’être la meilleure combattante de la troupe après Griffith et Guts.
Casca est originaire d’un village de paysans d’une région frontalière du Royaume de Midland. Ses parents, accablés par les taxes et la guerre, furent contraints de la vendre à un noble de passage alors qu’elle était enfant. Le noble tenta de la violer mais Griffith l’a secourue en lui donnant une épée pour se défendre. Elle tua son agresseur, puis rejoignit la Bande des Faucons, alors simple rassemblement de bandits. Elle gravit les échelons grâce à sa maîtrise de l’épée et à sa volonté, pour finalement devenir le bras droit de Griffith. Elle a pour lui des sentiments ambigus oscillant entre la vénération presque mystique et des sentiments amoureux. En revanche, Griffith ne voit en Casca qu’un soldat dévoué et talentueux, et ne lui rend pas ses sentiments. Il place toutefois en elle une confiance absolue.
Plus tard, elle rencontrera Guts, à qui elle reprochera longtemps de détourner Griffith de son but. Elle et Guts se rapprocheront finalement après avoir eu plusieurs occasions de se sauver l’un l’autre. Casca se détachera également petit à petit de Griffith, comprenant que celui-ci ne pourra jamais être celui qu’elle voudrait voir, étant prisonnier de son ambition.
Après la capture de son chef, elle assumera provisoirement le rôle de chef des Faucons, puis, rejointe par Guts, elle parviendra à sauver Griffith des geôles du Roi du Midland où il était emprisonné.
Suite à l’éclipse, Casca perdra la tête après avoir reçu la marque du sacrifice et être violée par Femto, le God Hand autrefois nommé Griffith. Guts et elle ne seront après cela jamais à l’abri du Mal, portant tous deux le symbole des God Hand qui les désignent comme morts en sursis. Elle risquera maintes fois de mourir, mais sera protégée par Griffith, Guts et leur enfant. Elle est désormais souvent accompagnée de Dame Farnese qui joue un peu le rôle de nounou pour elle.
Casca est le symbole de la femme forte dans Berserk. Sa volonté lui permet des actions d’éclats, elle est réfléchie, intelligente et ne baisse jamais les bras. C’est une combattante habile, ayant menée sa vie par l’épée, elle s’est affranchie de ses liens en tuant, et à cet égard elle est respectée dans toute la bande ; seuls Guts et Griffith ont plus de prestige qu’elle. Néanmoins, Casca n’est pas non plus un monstre tels que Guts et Griffith et elle reste faible face à l’horreur des Apôtres, bien que ne leur abandonnant rien. Ainsi, n’ayant pas la haine de Guts, elle ne peut supporter l’Éclipse et sombre dans la folie. Finalement, avec des personnages comme Judeau, Casca se pose comme un personnage vraiment humain, en opposition avec les démons que sont Guts ou Griffith.

A suivre…
©JF2015

Comments are closed.

  • Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez nos 29 abonnés.

  • BD

    Nombreux titres disponibles, BD de collections, classiques et rares.
  • POLARS

    Un grand choix de livres de poche, beaux livres, livres de collections.
  • SCI-FI

    Beaucoup de choix de livres de poche, séries et collections.
Véga - 39, rue de la Prairie 88100 Saint-Dié-des-Vosges 06 10 17 09 75 contact@vega-bd.fr - www.vega-bd.fr - design par STUDIOJUL.fr